[mailto:and.herrou@wanadoo.fr]
[./page_29_.html]
[./page_38.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
L’Armée romaine :
Le Macédonien est à la diversité, ce que le Grec  est  à la xénophobie. Les Romains nouveaux venus de Phénicie  prennent modèle sur les Grecs . Dans la nouvelle  société composée de peu de romains et de beaucoup d’italiote (*1),   seule la romaine est citoyenne. C'est elle qui vote, et qui occupe les postes clés à pourvoir.   Les autres sont les métèques. Ils  n'ont aucun droit de décision .
C’est globalement la composition des Légions de combat ou le romain est  à cheval et les autres aux âmes mercenaires ,  sont  recrutés et enrôlés en fonction de leur état de santé et de leurs performances physiques.

Recrutés à la demande et formés en conséquence, ils doivent  répondre aux critères de loyauté exigés. Ils servent comme  légionnaires dans  l’armée d’un chef de guerre notable romain   qui « s’arrange », au fur et à mesure des conquêtes pour assurer leurs soldes.

Suite à de multiples révoltes , et pour mieux en conserver la maîtrise , Jules César  est contraint de leur concéder considérations et statuts visant à protéger leurs arrières : sécurité de salaire durant et aprés l' activité.Elle est  accordée à  l’issue de leurs quinze ans et demi d’engagement  sous forme de liquidité , ou plus généralement en nature  sous forme  d’une parcelle  de terre accordée à vie sur les terres conquises (**)

 
(*) Italiotes : population  autochtone  de sous rang  que développe le colonialisme  romain .

En aparté :
 L’armée de hier et celle d’aujourd’hui.
 
(**)C’est le cas type de ces fameux  ex-grognards vétérans de la 8° Légion  de J César , qui , après avoir fait agenouiller Vercingétorix à Alésia , se sont retrouvés en retraite et propriétaires à vie d' un lopin de terre  dans la vallée de l’ Argens . Il en a été ainsi durant leur règne romain, perpétrant l’idée d’ d'Alexandre le Grand, la technique d'occuper à moindres frais, les conquêtes à exploiter .
C’est ainsi que dans la Gaule, ce sont les  retraités romains qui ont formé ce terreau favorable  à l’éclosion du syncrétisme   ‘gallo-romain’

D’autre part , on ne peut renier la similitude avec le fonctionnement de nos armées contemporaines, ou chaque troupier est équipé  pour creuser  , tuer, manger et dormir et se suffir à lui même , dans les guerres de tranchées .
Le dictateurs Bonaparte , financé par le banquier Ouvrard s’en est inspiré pour stopper l’avancée de nos pays voisins monarques inquiets de la tournure des évènements français .
Le dictateur Hitler , paradoxalement financé par les Banques alliées , s ‘en est également inspiré pour  non pas les étendre , mais pour tenter d’ atténuer  des effets dérangeants constatés

Depuis , les  guerres se faisant , les chose ont encore changé  . L’atome est enfin localisé . Dompté , il est disséqué malgré lui et stocké de telle sorte que l’énergie qu’il dégage lorsqu’on le  libère devient une machine infernale très rentable pour  tuer des hommes . Copieusement sablé au champagne  cette invention coiffe d’une couronne  mondiale , l’exclusivité du mode de  l’économie de celui qui  la possède

Obtenue après les résultats indiscutables  de deux bombes sur le Japon ,    cette couronne a fait l’objet d’un combat sournois entre deux dominants du troupeau de  l’arène mondiale.
Un conflit financier s'installe, et c'est la course aux armements entre deux champions. C'est un jeu de grandes manœuvres dont la règle relève du niveau d’une règle de maternelle de démons dangereux .
De cette guerre d‘intimidation , il reste dans l’arène de ce  monde à deux troupeaux,  un  seul dominant  . Il trône sur ses bombes   et sa forme d’économie . 
Quant à l’autre , il est rentré chez lui , à bout de souffle . Après avoir renoncé à son projet , il rend les  armes , enterre  sa forme d’économie Collectiviste  ,  et se rallie au champion sortant . 

Durant le conflit , pas une balle de tirée , mais des milliards en fumée .
La conclusion se situe au niveau de la nature de l’outil qui en résulte entre les main de l’unique champion  pour tondre la laine du  troupeau  mondial .
Depuis , l’atome  remplace dés lors , la poudre noire . Le petit  détonateur au fulminate de mercure est  remplacé par un discret petit bouton rouge , dissimulé sous  la table de nuit du Président .
Ainsi , spécialement rassurés d’un passage sans transition dans l’au delà  , nous continuons à renflouer les banques en guise de reconnaissance d’une chose qui fait que la chose en soit ainsi !
***********

Mission de  routine  de guerre froide
........sur la Grande Bleue en patrouille depuis  six heures: un avion de chasse Anti Sous Marine.  
En régime de croisière  économique , 600 feet 110 Kts , le ronron des moteurs  ..la sieste ! Le co pilote grignote  avec soin , un casse croûte passé de l’arrière ….. Soudain branlebas :
- Alerte radar au 240 ,  10000 mille yards ! Claironne le navigateur  , chef de l’arrière et de son écran radar !
Le pilote vire , s’axe sur le 240, le mécano règle ses moteurs pour  180 Kts et nous remontons
Le nav plote la position , instruit le cap à suivre , et en moins de deux nous sommes dessus . Disparu  . Seuls quelques remous d’écume  confirment sa présence sous la surface  .
- Le chef de bord : Cercle de chasse 3000 yards / 180 Kts/90 Feets
Chacun s'affaire , le mécanicien surveille la radion-sonde ,  ajuste les tours et pressions d'admission moteurs  Le radio informe le PC terre  , l'arriére electronique gouverne , au fond de l'arriére les bouées se préparent au lancement. 
On tourne en cercle .Avec précision , les bouées d'écoutes se larguent  de l’arrière ..On attend !
Le Nav :- Repéré:  il fait route au 130
Sur cet axe , la chasse se poursuit , c’est l’hallali sur le sous marin pour obliger à faire surface.. sous le menace de quelques bombinettes .
 Un sous marin ''ami'' aurait fait surface  . Le Russe  continue sa route  mais « sait » qu’il est détecté et en tire ses conclusions !
Mission terminée ....
( suite sur un autre site dédié aux disparus  )






 

  

Une forteresse romaine
de Forum Julii